Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/4029
Title: L' Ouverture et la clôture dans les romans fragmentaires, une relation critique
Authors: Loucif, Badreddine
Bouderbala, Tayeb
Keywords: Roman
Ecriture fragmentaire
Issue Date: 2018
Publisher: université Oum-El-Bouaghi
Abstract: Comme le laisse entendre l’intitulé de cette thèse, il s’agit de trouver le ou les relations entre l’ouverture et la clôture d’un roman fragmentaire. Après une riche exemplification portant sur plusieurs romans, surtout d’appartenance néoromanesque, nous nous sommes penchés avec plus d’intérêt sur Mobile de Michel Butor, La Jalousie d’Alain Robbe-Grillet et Le Jardin des Plantes de Claude Simon à cause de leurs utilisations particulières et inédites de la rupture et leurs pouvoirs incontestés de la stylisation du fragment. Nous sommes partis de la conviction suivante : l’ouverture et la clôture du roman sont des lieux textuels stratégiques par excellence, hautement symboliques et largement codifiés. Ils supportent à eux deux tout l’édifice du texte littéraire. Dès lors, nous avons considéré le roman –qui est avant tout un texte, défini, empiriquement, par ses limites, c'est-à-dire, les pauses qui l’encadrent ; et, théoriquement, par sa cohérence – comme un espace sémiotique structurellement délimité. La méthode préconisée pour analyser cette écriture fragmentaire s’est basée sur une identification des fragments qui sont généralement constitués de motifs récurrents. Nous avons pu établir que la structuration de ses motifs est pour le moins significative, et rentre dans le travail d’une dynamique incipitielle, et respectivement excipitielle, qui s’est étendue à une relation ouverture/clôture qui a définitivement considéré le roman comme un tout.
URI: http://hdl.handle.net/123456789/4029
Appears in Collections:قسم اللغة الفرنسية

Files in This Item:
There are no files associated with this item.


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.